Plessisville - Le choix d'une qualité de vie

Plessisville devient une Communauté bleue

Plessisville a reçu aujourd'hui la certification Communauté bleue de la part de l’organisme Eau Secours. Pour l’obtenir, la ville s'est engagée à reconnaître le droit humain à l’eau et aux services d'assainissement, à promouvoir la gestion publique de l’eau et à bannir la vente de bouteilles d’eau dans ses édifices municipaux et lors de ses événements. Après Amqui, Danville, Nicolet, Rivière-du-Loup, Montréal, l’Université McGill, Trois-Rivières, l’école secondaire Monseigneur A-M-Parent, Richmond, la Commission scolaire de Montréal, Saint-François-de-Sales, Saint-Fulgence et Victoriaville, Plessisville devient la première Communauté bleue dans la MRC de L’Érable, la troisième au Centre-du-Québec et la quatorzième au Québec.
 
La remise de la certification a été réalisée par Madame Alice-Anne Simard, directrice générale d’Eau Secours, en présence du maire de Plessisville, Monsieur Mario Fortin.
 
Le maire est fier que Plessisville reçoive la certification Communauté bleue et des accomplissements que la ville a réalisés en termes de développement durable. « Reconnaître l’eau, une eau potable, saine et de première qualité, comme un droit humain et accessible à tous est un grand engagement. Plessisville y arrive en mettant en place des initiatives environnementales et durables depuis quelques années. Nous avons, entre autres, initié plusieurs actions en ce sens dont l’installation de cinq fontaines d’eau dans nos parcs, la mise en place de stations de distribution d’eau potable afin de bannir la vente de bouteilles d’eau à usage unique lors de nos événements estivaux et dans nos bâtiments municipaux, l’installation de jeux d’eau avec un système de réutilisation de l’eau et l’utilisation d’eau brute pour l’arrosage des plantes ne sont que quelques exemples d’initiatives vertes de la ville, » a expliqué M. Fortin.
 
« Ensemble, améliorons nos pratiques concernant la protection de la ressource essentielle qu’est l’eau. Continuons d’avancer et de mettre les efforts nécessaires pour trouver des solutions environnementales et concrètes », a affirmé M. Fortin.
 
Pour la directrice générale d’Eau Secours, « les gouvernements locaux ont un grand rôle à jouer dans la lutte à la crise environnementale. En prenant cet engagement concret pour la protection de l’eau comme un bien commun, Plessisville met l’épaule à la roue pour sauver la planète. Même les plus petites municipalités peuvent faire une différence. Nous félicitons donc la ville pour son leadership et nous espérons que d’autres municipalités du Centre-du-Québec l’imiteront, » a conclu Mme Simard.
 
À propos du projet Communauté bleue
Le projet Communauté bleue est une initiative conjointe lancée en 2009 par le Blue Planet Project, le Syndicat canadien de la fonction publique (SCFP) et le Conseil des Canadiens. Une Communauté bleue est une collectivité qui adopte un cadre communautaire afin de reconnaître l’eau comme un bien commun. Le projet est coordonné au Québec par l’organisme Eau Secours. La province regroupe maintenant à elle seule plus de 20% des Communautés bleues dans le monde.
 
À propos d’Eau Secours
Eau Secours, un organisme à but non lucratif fondé en 1997, a pour mission de promouvoir la protection et la gestion responsable de l’eau dans une perspective de santé environnementale, d’équité, d’accessibilité et de défense collective des droits de la population.

<< Retour à la liste

Les commentaires ne sont pas autorisés pour cette nouvelle.