Plessisville - Le choix d'une qualité de vie
  • Accueil
  • >
  • Actualités
  • >
  • Un plan d'action pour freiner la propagation de l'agrile du frêne à Plessisville

Un plan d'action pour freiner la propagation de l'agrile du frêne à Plessisville

COMMUNIQUÉ - Les membres du conseil ont adopté le 13 juillet le règlement no 1770 Sur la lutte contre l’agrile du frêne sur le territoire de la Ville de Plessisville, assorti d’un plan d’action 2020-2021 pour soutenir les mesures déployées par la Ville afin de freiner la progression de l’agrile du frêne sur son territoire. Depuis la découverte des premiers spécimens d’agrile du frêne à Plessisville en 2019, la Ville prend très au sérieux les conséquences anticipées de cette problématique sur son écosystème local. Particulièrement dévastateur, l’agrile du frêne est une espèce envahissante qui tue 100 % des arbres qu’elle infeste et pour lequel il n’existe aucun traitement curatif.

Le plan d’action dresse le portrait de l’ensemble des mesures qui seront déployées sur les terrains municipaux et privés tels que l’inventaire, l’abattage et la gestion des résidus de frêne sur l’ensemble du territoire de la Ville. Le document contient également une série d’actions pour la saine gestion du couvert forestier dans le domaine public ainsi que différents services-conseils pour les propriétaires d’arbres du domaine privé. Il s’inscrit dans une volonté concertée des villes avoisinantes afin d’uniformiser les orientations quant à la stratégie de lutte contre l’agrile du frêne.
 
D’ici la fin juillet, la Ville distribuera un accroche-porte à l’ensemble des propriétaires de son territoire pour les informer sur l’agrile du frêne. Cela permettra également à la Ville d’obtenir un portrait global du nombre de frênes qui composent sa canopée et d’agir sur la propagation de l’insecte.
 
La participation des citoyens est très importante pour cette étape. « Nous vous invitons à contribuer à l’exercice d’inventorisation des frênes actuellement en cours à Plessisville en nous signalant la présence de frênes sur vos terrains, soit par l’entremise du formulaire de l’accroche-porte, en remplissant le formulaire en ligne sur le site Internet de la Ville au plessisville.quebec/agriledufrene ou en laissant un message téléphonique sur la boîte vocale destinée à la lutte à l’agrile du frêne au 819 362-3284, poste 2293. Un employé de la Ville se chargera d’évaluer, par la suite, si le frêne est infesté et quelles sont les prochaines étapes à suivre », explique Mario Fortin, maire de la Ville de Plessisville.
La Ville désire rappeler aux citoyens que l’abattage des frênes infestés doit se faire entre le 1er octobre et le 30 avril. L’abattage d’un arbre nécessite une autorisation de la Ville ; renseignez-vous auprès du Service du développement durable. De plus, plusieurs dispositions spéciales s’appliquent quant à la façon de se départir des résidus de frêne. Les citoyens peuvent consulter la page « Agrile du frêne » ou communiquer au 819 362-3284, poste 2231 pour avoir plus d’informations.
 
L’agrile du frêne
Originaire d’Asie, l’agrile du frêne aurait été accidentellement introduit en Amérique du Nord dans les années 1990 par l’importation de bois dur contaminé, tel que des palettes ou des caisses. Ce coléoptère n’ayant pas de prédateur spécifique sous nos latitudes, son infestation progresse rapidement. Au Québec, l’Agence canadienne d’inspection des aliments (ACIA) confirmait la présence de l’agrile du frêne en 2008 à Carignan et en 2011 dans les villes de Gatineau et de Montréal. En 2019, la Ville de Plessisville entamait des actions de dépistage, et les résultats ont confirmé que l’insecte est bel et bien présent sur le territoire de la ville.

<< Retour à la liste

Les commentaires ne sont pas autorisés pour cette nouvelle.