Plessisville - Le choix d'une qualité de vie

Prévention

Jean-Yves Larouche, technicien en prévention des incendies
Service de sécurité publique
Ville de Plessisville
1700, rue Saint-Calixte
Plessisville (Québec)  G6L 1R3
Téléphone : 819 362-3284, poste 2251
jlarouche@plessisville.quebec

 
  • Effectue la promotion et l’éducation du public en matière de prévention incendie;
  • Élabore des plans et procédures d’évacuation pour les édifices à caractère public, commercial et industriel;
  • Applique les règlements municipaux, provinciaux et fédéraux en relation avec la prévention incendie;
  • Planifie et organise des activités d’information dans le cadre de la semaine de la prévention des incendies;
  • Effectue la recherche et les causes lors des incendies;
  • Procède à l’évaluation des différents risques d’incendies sur le territoire de la municipalité.

Mission

Le département de la prévention des incendies a deux objectifs prioritaires, soit d'éviter les pertes de vies humaines et diminuer les pertes matérielles lors des incendies. À ce titre, voici les principaux éléments pour atteindre ces objectifs :
  • Effectuer la promotion et l'éducation du public en matière de prévention des incendies;
  • Développer des plans et procédures d'évacuation pour les édifices à caractère public, commercial et industriel;
  • Appliquer les règlements municipal, provincial et fédéral en relation avec la prévention des incendies;
  • Planifier et organiser des activités d'information dans le cadre de la semaine de la prévention des incendies;
  • Procéder à l'élaboration des plans d'intervention des risques élevés et très élevés sur le territoire de la municipalité.
De plus, votre service de sécurité incendie effectue annuellement environ 700 visites de prévention résidentielle afin de respecter son plan d'action inclus dans le schéma de couvertures de risques de la MRC de L'Érable. Ces visites sont faites par des pompiers en uniforme selon l'horaire suivant, soit du lundi au vendredi, de 9 h à 12 h, de 13 h à 17 h et de 18 h à 20 h 30.

Préparez-vous à recevoir la visite des pompiers et ainsi réduire les risques d'incendies et, surtout, n'oubliez pas d'installer un avertisseur de fumée sur chaque étage de votre résidence.

Barbecue au propane

Avec la belle saison qui s’en vient, débute également l’utilisation du barbecue au propane. Quelle belle invention que cet équipement qui nous permet de profiter au maximum des belles journées en plein air.
 
Par contre, l’utilisation du barbecue au propane comporte des risques importants d’incendie, de blessures et d’explosion. Il faut donc savoir comment l’utiliser, l’entretenir et l’entreposer. Voici quelques conseils afin de vous assurer d’utiliser votre équipement en toute sécurité.
 
  • En début de saison, effectuez une vérification de votre appareil afin de déceler les anomalies dont principalement les fuites de gaz;
  • Laissez, en tout temps, un mètre de dégagement entre le BBQ et la structure d’un bâtiment;
  • Pour démarrer le barbecue : ouvrir le couvercle, ensuite le gaz, puis un des boutons de contrôle et actionner le bouton de démarrage.
  • Surveillez en permanence un BBQ en fonction. Afin d’éviter les brûlures, ne laisser personne s’amuser autour et ne le déplacer pas lorsqu’il est allumé.
  • Après son utilisation, placer le barbecue loin d’une porte ou d’une fenêtre afin d’éviter l’infiltration de gaz dans la maison en cas de fuite.
  • Même vide, ne jamais entreposer une bombonne de propane à l’intérieur d’un bâtiment
L’utilisation d’un BBQ au propane peut paraître simple et inoffensif. Restez vigilant en tout temps afin d’éviter bien des problèmes.
 
Pour informations supplémentaires, voici deux liens très intéressants:
 
http://www.securitepublique.gouv.qc.ca/fileadmin/Documents/securite_incendie/prevention_securite/materiel_prevention/fiches_information/barbecues_propane_juin07.pdf
 
https://www.rbq.gouv.qc.ca/citoyen/penser-securite-a-la-maison/griller-et-refrigerer/barbecue.html
 

Avertisseur de fumée

L'avertisseur de fumée est l'élément essentiel pour la protection de la vie en matière de prévention des incendies. Voici les principaux paramètres à respecter concernant les avertisseurs de fumée :
  • Installez un avertisseur de fumée à chaque étage de votre habitation, même au sous-sol;
  • Installez un avertisseur de fumée dans les chambres où la porte est habituellement fermée;
  • Remplacez la pile de vos avertisseurs de fumée au moins deux fois par année. Une façon simple de s'en souvenir, c'est d'effectuer le remplacement aux changements d'heure, soit au printemps et à l'automne;
  • Ne peinturez jamais un avertisseur de fumée;
  • Remplacez-les tous les dix ans;
  • Suivez les consignes du manufacturier pour l'entretien de vos avertisseurs;
  • Pour les locataires, le propriétaire a l'obligation de fournir des avertisseurs de fumée fonctionnels et le locataire a l'obligation de les maintenir en bon état tout au long de son séjour.

Le chauffage au bois

Saviez-vous que la négligence avec les appareils de chauffage est responsable de quatre incendies sur dix chaque année? Il s'agit de la cause la plus fréquente d'incendies de résidence au Québec. La majorité de ces incendies est causée par un appareil de chauffage au bois.

À ce titre, il est important de respecter le dégagement des appareils par rapport aux matières combustibles. Ces dégagements doivent correspondre aux distances indiquées sur la plaque d'homologation qui est généralement fixée à l'arrière de l'appareil. Si l'appareil ne possède pas cette plaque, le dégagement requis est de 48 pouces de tous les côtés. De plus, tous les appareils à combustible solide doivent être raccordés à une cheminée de maçonnerie conforme ou à une cheminée préfabriquée de type 2100 OF.

Cliquez ici pour plus d'information à ce sujet

Les feux de cuisson

Il y a en moyenne 900 incendies de cuisson par année au Québec pouvant causer la mort ou des brûlures graves ainsi que des pertes matérielles de plus de 15,5 millions de dollars. Il est possible d'éviter la majorité de ces incendies par une meilleure connaissance des éléments de prévention à appliquer.

Cliquez ici pour plus d'information à ce sujet

Les dangers de l'électricité

Plusieurs éléments en lien avec l'électricité méritent qu'on leur porte une attention particulière en matière de prévention des incendies. En effet, panneau électrique, rallonge électrique, appareil de chauffage portatif, plinthe de chauffage, fusible, disjoncteur sont autant d'items qui peuvent un jour ou l'autre causer un début d'incendie inattendu.


Cliquez ici pour vous informer sur les risques reliés à l'électricité et ainsi diminuer le plus possible les risques d'incendie dans votre résidence

Foyer extérieur

En saison estivale, rien de plus reposant que d'être assis avec des amis autour d'un feu. Il faut cependant connaître les dangers et la réglementation municipale concernant ce genre d'activité pour bien profiter de ce bon moment.

Voici quelques consignes à respecter :
  • Le foyer extérieur doit être composé d'un matériau incombustible tel que béton, brique ou métal;
  • Le foyer doit posséder une cheminée dont l'extrémité se trouve à 1,8 mètre (70 pouces) du sol adjacent et être muni d'un pare-étincelles adéquat pour chaque ouverture du foyer ainsi qu'à l'extrémité de la cheminée;
  • Le foyer extérieur doit être installé sur une surface incombustible et stable;
  • Il doit être localisé à plus de 2 mètres (78 pouces) des lignes latérales et arrière du terrain et à plus de 3 mètres (118 pouces) de tout bâtiment;
  • Un foyer extérieur n'est pas un incinérateur, vous devez utiliser du bois qui ne possède aucun revêtement chimique, comme du fibre de verre ou de la peinture alkyde, et ne faites jamais brûler du bois traité car ce bois dégage des produits très nocifs pour votre santé.
Haut de la page ⤴

Détecteur de monoxyde de carbone

Un détecteur de monoxyde de carbone est le seul dispositif conçu pour vous protéger des effets néfastes, voire mortels, de l'inhalation de ce gaz. Par conséquent, un détecteur de fumée ne peut vous protéger contre ce gaz incolore, inodore et insipide. C'est pourquoi il faut également installer un détecteur de monoxyde de carbone, notamment lorsque vous possédez une installation de chauffage générée par une combustion (poêle à bois, fournaise à l'huile, poêle au propane, etc.).

Plan d'évacuation

Savez-vous comment vous y prendre pour sortir vivant d'un incendie qui se déclare au travail ou à la maison? La solution... avoir un plan d'évacuation!

Que ce soit à la maison ou au travail, un plan d'évacuation comportant, entre autres, des procédures bien établies pourrait sauver votre vie et celle de votre entourage. Lors de l'élaboration de ce plan, posez-vous les questions ci-dessous :
  • Où sont les deux sorties les plus proches?
  • À quel endroit est le poste de rassemblement?
  • Où est l'extincteur le plus proche?
  • Y a-t-il des avertisseurs de fumée aux endroits recommandés?
  • Y a-t-il une procédure d'appel pour les services d'urgence (911)?

De plus, il est important d'adopter des consignes claires afin de ne pas mettre sa vie en danger :
  • Ne pas retourner dans un immeuble en flammes;
  • Avant d'ouvrir une porte, touchez-y. Si elle est chaude ou si la fumée s'infiltre sous la porte, ne jamais l'ouvrir;
  • Allez à la rencontre des pompiers dès leur arrivée;
  • Effectuez régulièrement des pratiques afin d'éviter la panique en cas d'urgence.

Pour de plus amples renseignements au sujet du plan d'évacuation, veuillez communiquer avec votre service de sécurité incendie, nous sommes en mesure de vous aider.

Cliquez ici pour consulter notre modèle de plan d'évacuation

Semaine de la prévention des incendies

Pourquoi une semaine de prévention? Pourquoi se tient-elle au début d'octobre de chaque année? Voici un peu d'histoire...

Retrouvons-nous le 9 octobre 1871 à Chicago. Un incendie majeur fait rage. Il ne sera vaincu que 27 heures plus tard. Il ne laissera que ruines et désolation. En effet, plus de 250 personnes y trouvèrent la mort et 100 000 autres se retrouvèrent sans abri. L'incendie détruisit plus de 17 400 bâtiments et ravagea plus de 4 800 hectares de terre.

Ce n'est que quarante ans plus tard, en 1911, que la plus ancienne organisation membre de la National Fire Protection Association (NFPA), la Fire Marshals Association of North America, organisa la première journée de prévention des incendies et décida de commémorer le grand incendie de Chicago. L'événement prit tellement d'importance que 11 ans plus tard, en 1922, la première Semaine de la prévention des incendies était lancée aux États-Unis.

Au Canada, c'est l'Ontario qui organisa la première Journée provinciale de la prévention des incendies en 1916. La première Journée nationale de la prévention des incendies eut lieu en 1919. Le gouverneur général du Canada proclama la première Semaine de la prévention des incendies en 1923. Le ministère de la Sécurité publique du Québec, quant à lui, tient une semaine de la prévention des incendies depuis 1990.

Pourquoi marquer la date anniversaire d'un incendie qui a eu lieu aux États-Unis? Il était évident pour les deux pays de conjuguer leurs efforts et de souligner l'événement à la même date. Ainsi, la Semaine de la prévention des incendies a toujours lieu la première semaine complète du mois d'octobre.

Pour nous, cette semaine est un moment important afin de sensibiliser la population sur l'importance d'adopter des comportements proactifs en matière de prévention incendie.


Vignette d'évacuation prioritaire

La vignette « évacuation prioritaire », se veut un autocollant à apposer sur une fenêtre et qui permet d’identifier rapidement, de l’extérieur, où sont situées les chambres à coucher d’enfants ou de personnes à mobilité réduite dans la résidence.
 
Ces vignettes, visibles autant de jour que la nuit, permettent à nos pompiers de savoir, par un simple coup d’œil rapide, s’il y a des chambres à coucher d’enfants ou de personnes à mobilité réduite dans la maison à l’endroit où ils sont appelés à intervenir. Ces informations sont d’une grande importance en situation d’urgence, et permettent à notre équipe d’intervenir plus rapidement, et de sauver des vies.
 
Ces vignettes ont été conçues spécialement à l’intention des citoyens de la Ville de Plessisville qui ont des chambres occupées par des enfants ou par des personnes à mobilité réduite dans leur résidence. L’usage de cet autocollant s’applique dans de tels cas seulement et non pas à l’ensemble des occupants de la maison.
 
Lors des visites de prévention résidentielle, les préventionnistes feront la promotion et la distribution de ces vignettes aux citoyens qui en auront besoin pour apposer à la fenêtre d’une chambre occupée par un enfant ou par une personne à mobilité réduite. Ces vignettes pourront également être disponibles sur demande aux bureaux du Service de sécurité publique situés à l’hôtel de ville, où le personnel en assurera un suivi adéquat.
 
C’est en raison de l’abandon de la distribution de vignettes semblables par d’autres organismes (Parents secours, compagnies d’assurances, etc.) que le Service de sécurité publique de la Ville de Plessisville a décidé de produire son propre autocollant, et ce, en tenant compte de demandes reçues des citoyens à cet effet.